_DSC3039.jpg

20 Septembre - 24 Septembre 2022

15e Parcours de la Céramique et des arts du feu

Galerie Aveline 
94 rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 Paris

 

MAGNIFICENZA ! PIATTI DA POMPA DE DERUTA

Pendant des siècles la commune de Pérouse attire quantité d’artistes et artisans chevronnés, particulièrement de Toscane, pour travailler sur les chantiers publics. 

Pendant la seconde moitié du 15ème siècle Pérouse est un centre artistique bouillonnant où Agostino di Duccio décore la façade de l’Oratoire de Saint Bernard tandis que Beato Angelico, Filippo Lippi, Benozzo Gozzoli et Piero della Francesca décorent églises et palais de familles nobles. On ne doit pas oublier la présence et l’influence du jeune Raphaël qui collabore sur pas moins de cinq chantiers d’églises dans les toutes premières années du 16ème siècle. 

Ces maîtres vont laisser une trace indélébile sur toute une génération d’artistes et artisans d’Ombrie. 

Les potiers de la voisine Deruta écoulent leurs productions sur la place centrale de l’effervescente Pérouse. L’influence la plus prégnante sur la majolique de Deruta, surtout pour l’iconographie des plats d’apparat, est l’art des deux maîtres locaux actifs entre la fin du 15ème siècle et le début du 16ème siècle : Pietro Vannucci, connu sous le nom de Pérugin (circa 1446/52-1523) et Bernardino di Betto, connu comme Pinturicchio (1555/60-1513). 

L’exceptionnel plat décoré de l’Adoration est un superbe témoignage de l’influence de la peinture Ombrienne sur les majoliques de Deruta. On attribue ce chef d’œuvre à Nicola Francioli, connu sous le nom ‘Co’, ou ‘Maître du pavement de San Francesco, d’après son œuvre réalisée pour le pavement de l’église San Francesco à Deruta. L’art de ce maître se distingue par la poésie de ses compositions et l’expressivité des visage. 

La technique de la faïence stannifère lustrée aux reflets métalliques imitant les métaux précieux, développée dans le monde islamique puis en Espagne, apparaît à Deruta à la fin du 15ème, ce qui en fait un centre précurseur en Italie. 

Les potiers de Deruta, influencés par ces faïences espagnoles, (arrivées via le transit de Rome) excellents dans cet art, ont réalisé de superbes vaisselles de banquets ou d’apparat pour décoration intérieure. 

La production la plus distincte des potiers de Deruta est la réalisation de piatti da pompa, grands plats d’apparat (pompe), à partir de la fin du dernier quart du 15ème siècle et jusque toute la première moitié du 16ème siècle. 

Ces grands plats circulaires aux bassins profonds et ailes larges incurvées présentent des trous de suspension placés sur le talon au revers démontrant leur destination de décoration murale. 

Souvent, le décor compartimenté de l’aile alterne des motifs stylisés et fonctionne comme un cadre pour le décor figuré du bassin. On y retrouve des portraits masculins ou féminins, appelés Belle Donne (belles femmes), d’empereurs, des portraits équestres ou encore des scènes religieuses. 

Parfois, les portraits sont accompagnés de phylactères portant des inscriptions. C’est le cas du plat lustré de l’ancienne collection Courtauld décoré d’une ‘Belle’ accompagnée de mots invitant à une vie prudente : « Celui qui navigue bien son bateau arrivera toujours à bon port ».

LEPRINCE_220511-010_SEMI_HD.jpg
LEPRINCE_220511-015_SEMI_HD.jpg