"Sacred and Profane Beauty". Deruta Renaissance Maiolica

Frieze Masters, Londres, 2017

Frieze Masters, London, 2017 fut l’occasion d’une exposition dédiée aux précieuses majoliques des ateliers de Deruta (Ombrie) dans la seconde moitié du XVe siècle et la première moitié du XVIe siècle. Nommée “Sacred and Profane Beauty. Deruta Renaissance Maiolica”, l’exposition réunit une très belle sélection de pièces de formes, des pièces pharmaceutiques, ainsi que de grands plats d’apparat, piatti da pompa, ornés de superbes compositions religieuses ou de portraits profanes inspirés directement des peintures de Pietro Vanuccia dit "le Pérugin", notamment les fresques  conservées à Pérouse (capitale de l’Ombrie).

Exceptionnelle chevrette de pharmacie en majolique de Deruta appartenant au groupe dit " Tête de Maure", “Testa di Moro”, réalisée en 1501, probablement dans l'atelier des Masci. 

Récipient médicinal, cette chevrette porte l'inscription pharmaceutique “MELE.VIOLATO” (“miele di viole”), miel de violette.

Cette majolique datée de 1501 et décorée d'un blason orné des acronymes “PAM” o “PAQ” surmontés d'une croix est une pièce de référence dans la production de Deruta. Elle appartient à un groupe restreint de pièces de pharmacie sophistiquées décorées d'une tête de maure. Le second exemple, lui aussi de l'ancienne collection Sprovieri, se trouve aujourd'hui dans les collections de la Cassa di Risparmia de Perugia. 

Les deux pièces ont été réunies à l'occasion de l'exposition tenue au Museo Regionale della Ceramica de Deruta.   

Un exemplaire similaire à décor lustré est conservé dans les collections du British Museum de Londres (inv. 1855, 1201.58). 

Cette pièce se trouve aujourd'hui dans une grande collection privée française. 

 

EXPOSITIONS